TOUS LES DIMANCHE DE 10 H A 13 HREJOIGNEZ-NOUS  POUR DES SEANCES DE MEDITATION ASSISE ET EN MARCHE ET CHANSONS DE REALISATION

Merci de prendre rendez-vous au 05 53 73 81 28

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les chansons de réalisation qu'on vient de faire et autres + l'aspiration du Mahamudra -le texte clé sur la méditation et le chemin spirituel (3-°eme Karmapa) est sur le site avec mot de passe . On continue à ajouter.

 

Voici la première tranche du commentaire sur l'Aspiration du Mahamudra - introduction:

 

 „Au final, il s'agit de rester sur le point de félicité-vacuité -et j’espère que ces explication vous aideront à faire cela.“ -Jim Scott

 

C'était Khenpo Tsültrim Gyamtso Rinpoche qui avait eu la grande compréhension de présenter les enseignements du Bouddha-Dharma en forme de chansons -et il y a une telle tradition qui remonte au temps du Bouddha. Mais Rinpoche a eu la pertinence d'introduire cela à l'occident.

< Jim raconte l'histoire, comment des traducteurs comme lui ne devraient pas seulement traduire, mais inventer une mélodie pour chanter au public dans le cadre des enseignements>

C'est une expérience différente de suivre les enseignements parlés ou chantés -particulièrement si on doit les chanter soi-même…
Ces enseignements qui autrement pourraient être très abstraits et difficiles à comprendre, deviennent vivants. Alors, à la place d'être uniquement des concepts, ça devient une expérience.

Chanter ces chansons est un moyen d'intégrer le sens des enseignements dans la continuité de son esprit, de l'engranger. Chanter est une méthode profonde d'intégrer les enseignements parce qu'il inclut notre esprit.

Respirer est connecté à notre vie – si on arrête de respirer, on meurt. C'est une façon de faire du Pranayama-Yoga: Prana= le souffle, Yoga= pratique du Dharma. Spontanément, on éprouve la chanson et le sens.

Rinpoche a toujours fait un point qu'on exprime le Dharma avec sa propre voix ce qui intègre la force libératrice dans notre système.

Dans l'aspiration pour la longévité de Rinpoche, le 16ème Karmapa avait écrit: „Dans toutes les dix directions le son mélodieux de ta chanson résonne.“

 

MAHAMUDRA

 

<song of meaningful connections>

Il y a le vers avec „eau“ qui symbolise les ressources matérielles qu'on a dans sa vie qui sont utiles pour tous les êtres -pour tous ces besoins matériels, plaisirs, etc.. Mais ce qui les rend importants c'est quand on les connecte avec le Dharma.

Et quel est ce Dharma tellement important ? C'est ce qu'on va analyser dans ce texte de l'aspiration du Mahamudra du 3ème Karmapa.

 

SUTRA MAHAMUDRA

 

Maha= grand et mudra= sceau: Quand autrefois un roi envoyait un message à son peuple, le peuple savait que cela venait de leur roi parce que son sceau y était apposé.

Ici, le roi est la nature de l'esprit et le message est le Mahamudra: chaque phénomène est scellé avec grandeur. Quelle grandeur ? La grandeur de cette essence que nous expérimentons (et cela est l'explication de MM selon ce que l’on appelle le „SUTRA-MAHAMUDRA).“

C’est très fameux particulièrement dans la tradition bouddhiste Kagyü, lorsque le Sutra-MM était particulièrement transmis par Maitripa, puis passé par Marpa à Milarépa et Gampopa, qui l'appelait „notre MM“.

Chaque phénomène a le sceau de la liberté: c'est ca, la grandeur, la liberté.
Liberté de quoi ? Liberté de conceptualité. Cela semble étrange, parce qu’une grande partie de notre expérience est conceptuelle -et ici on nous raconte que l'essence de nos concepts est libre de concepts.

Mais ce n'est pas une contradiction. Si on pense au nom que nos parents nous ont donné, eux, ils avaient le concept: „cette petite personne doit être appelé tel-et-telle.“

Alors ce concept, notre nom sera vide de concept ?

Avant d’avoir reçu ce nom on aurait pu être appelé n'importe qui. Autrement dit, il n'y a aucune connection inhérente entre un nom et ce qu'il désigne. Et cela était la liberté de nos parents de nous appeler n'importe comment, parce qu'on n'a pas eu de nom. Si on aurait eu un nom `a notre naissance et ça aurait été ce qu'on était vraiment -nos parents n'auraient pas eu le choix de nous donner un nom.

Alors comment pouvons nous être certain que les concepts, que sont les noms, sont en essence libre de conceptualité?

On pourrait étudier 7 ans -puis être certain… Mais le raccourci est de penser à nous comme à l'eau: en anglais on l'appelle „water“, en espagnol „agua“ et en tibétain „tchou“- ce qui ne s'entend pas du tout comme „eau“ ou „water“…

Cela veut dire que ce qu'on regarde dans son verre est ni „eau“, ni „water“, ni “agua“, ni „tchou“ -c'est libre de tous ces noms. Et c'est exactement cette liberté qui permet tous les languages: Rien ne nous freine de l'appeler „eau“ en français, „water“ en anglais, „agua“ en espagnol et „tchou“ en tibétain.

Il n'y a pas de connection inhérente entre un nom et son objet de référence. Et c'est une façon de montrer qu’en essence tous nos concepts sont libres de conceptualité. Et c'est ca qui nous permet d'avoir tous ces concepts.

Et pendant qu'on est conscient que tous ces concepts sont vides de ce qu'ils désignent -ils ne peuvent nous nuire.

Alors, même si quelqu’un se met en face de nous et nous dit: „tu est un tel idiot“ -et donne un argument très convaincant pour ça, tu peux comprendre qu'il utilise ce nom pour toi, mais que ce nom n’a en essence rien à faire avec toi. Tu es libre de l'idiot qu'il pense à voir.
Alors, ça c'est MM: la grande liberté avec laquelle toutes nos expériences sont estampées. C'était l'explication selon le Sutra-MM.

 

TANTRA MAHAMUDRA

 

L'autre alternative est le Tantra-MM. Certainement, le Tantra a beaucoup de catégories: il y a les 4 Tantras principaux et le suprême est divisé en trois. Et même dans le Vajrayana ou Tantra-MM il y a des explications un peu différentes du MM.

Mais -en circuit-court- on peut dire que Tantra-MM définit la nature de l'esprit comme „félicité-vacuité“.

Autrement dit: chaque expérience que nous avons est félicité-vacuité inséparable. Et on peut comprendre ce que c'est la félicité si on dit que c'est une autre explication du Sutra-MM.